U kijkt nu naar de cache versie van het boekverslag : Henri Troyat - Youri.
Deze versie komt van http://www.scholieren.be/huiswerk/show_stuk.php?id=287 en is laatst upgedate op Onbekend.
De taal ervan is Frans en het aantal woorden bedraagt 2022 woorden.

1. Où ?





L’histoire se passe en Russie, dans plusieurs de villes. L’histoire commence à Koussinovo. C’est situé non loin de Kline, dans le gouverement de Tver, à moins de cent verstes de Moscou. La famille Samoïlov habite ici avec leurs domestiques et leur chien. Le père va parfois à Moscou. L’institutrice va souvent à l’ hôpital de Kline où elle accomplit les tâches charitables et bénévoles. Tout à coup la vie tranquille de la famille et les domestiques est interrompu par la guerre qui est la plus mauvaise à Petrograd. Après que le père était pris en otage par le comité local, il s’enfuit à Kharkov. Plus que deux semaines après son part le reste de la famille et une domestique avec sa fille le suit. D’abord ils prennent le train de Kline jusqu’à Moscou où ils s’arrêtent chez des amis de papa, les Basmanov. Le lendemain ils quittent Moscou de nouveau avec le train. Le train fait beaucoups d’arrêtes pendant les jours qu’ils passent dans le train. Ils stoppent à la gare de Koursk-Nijni-Novgorod et prennent un autre train. A un certain moment le train s’arrête parce que les rails sont déboulonnés. Ils arrivent dans un camp de refugiés qui est dirigé par les Allemands à Bielgorod. Après y rester quelques jours, un paysan les emmène avec un chariot jusqu’à la ville voisine de Bielgorod. Arrivés à Kharkov, ils vont dans <Hôtel des Cinq Continents> dans la rue Nicolaïevskaïa où papa a élu domicile. Mais malheureusement il s’est de nouveau éloigné le faubourg Vorontsovaïa de Odessa. Et finalement seul la famille Samoïlov part pour la France. Ils vont commencer de nouveau à Constantinople.





2. Quand ?


En général l’histoire se passe dans le vingtième siècle.


Youri commence à raconter l’histoire à la fin de l’année 1916. La famille Samoïlov et leurs domestiques célèbrent la Nouvel Année,1917 à Koussinovo. Le premier novembre de cette année, la Guarde blanche a rendu les armes à Moscou. L’an se passe et 1918 arrive. Les Samoïlov célèbrent les fêtes de Pâques. Quelques semaines plus tard le tsar et la famille impériale ont été fusillés à Iekaterinbourg, en Sibérie. Après ça le père s’éloigne à Kharkov. Le 17 septembre, Youri, sa mère, Douniacha et Sonia commencent leur voyage à Kharkov. Ils reçoivent les papiers nécessaires le 22 décembre pour aller à Odessa. Enssemble avec le père, ils passent 1919 à Odessa.Youri donne Sonia un cadeau qu’il a volé le 27 février 1919. Quelques jours ci-après la famille part pour Constantinople.





3. Qui ?


Le portrait des personnages principaux.





Youri Samoïlov est le plus important des personnages principaux. Youri est un garçon de dix ans qui raconte l’histoire de sa famille pendant la guerre en Russie. Il habite à Koussinovo avec son père, sa mère, les domestiques, la fille d’une de domestique et l’institutrice.


Youri est très critique ! Par example : il trouve Sonia irritante et il déteste son institutrice, Zoé Ivanovna parce qu’elle a une barbe, elle est sévère, raide et infatuée.Une boule avec laquelle il joue lui échappe et frappe violemment à la tête de Zoé.


Parfois il est jaloux de Sonia parce qu’on lui donne plus d’attentions que lui et aussi parce qu’elle a un vocabulaire plus riche. Après tout ça il tombe pourtant amoureux d’elle et il vole un manuel d’arithmétique pour elle comme cadeaux.


Au début il admirait Douniacha mais après qu’elle avait pris leurs argent et a acheté seulement trois billets pour la France, il se méfie d’elle et il la déteste comme Zoé.


Youri déteste se donner en spectacle mais il regrette qu’il n’a pas encore douze ans et qu’il ne


peut pas s’engager parmi les volontiers de Dénikine. Ça montre qu’il est combatif.


Quand ils partent pour Constantinople, Youri manque à Sonia et il est triste qu’elle l’a quitté.





Alexandre Borissovitch Samoïlov est le père de Youri. Il n’aime pas la violence. Il ne fait rien quand Kolybelev et ses hommes abattent son arbre. Il s’est enfuit après qu’on l’a pris en otage.


Pendant son isolement il laisse pousser la barbe mais il la rase à la demande de sa femme. Alexandre est optimiste quand il dit « Jamais les Alliés ne permettront que l’anarchie s’installe dans un pays qui a versé son sang pour eux pendant la guerre ! » Il est calme mais quand il sent que Douniacha les a trahits, il est très fâché contre elle.


Il a toujours eu quelqu’un qui fait ses choses pour lui, par example Pistounov le régisseur et Douniacha qui a aidé la famille jusqu’à la fin. Maintenant il doit s’occuper de sa famille tout seul.





Marie Vassilievna Samoïlov est la mère de Youri. Elle est insécure et pessimist et elle a peur de tout, des orages, de plancher qui craque, de la dame de pique dans les jeux de cartes, des rêves prémonitoires, des souris, des araignées et des tremblements de terre. Souvent elle se tamponne les yeux avec un mouchoir de dentelle. Elle est aussi fragile et le plus petite chose l’inquite !


Youri l’a entendu dire qu’elle aurait préféré une fille. Elle a dit qu’a son avis une fille est toujours plus proche de sa mère.


Marie ne fait pas beaucoup. Pendant leur voyage elle dépendait de Douniacha. Lorsqu’elle entrait dans le train elle voulait que Douniacha recouvre les sièges avec des draps propres. Ça montre qu’elle est vaniteuse.





Douniacha était la femme de chambre de Marie Vassilievna qui est devenu de plus en plus une amie et une compagne de la famille. Elle a une fille, Sonia. Elle est une petite personne brune, aux yeux marron foncé et au sourire de velours. Son geste est si gracieux et sa voix si mélodieuse qu’on la dirait nourrie exclusivement de miel. Elle a des nombreuses qualités ménagères. Son autorité est si douce qu’on est heureux de lui obéir. Tout le monde la connaît comme serviable.Tout repose sur elle à Koussinovo.


Youri l’admire pour son courage.


Quand un homme (un des gardes rouges) d’un colosse ventru, à la barbe hirsute et à la prunelle noire lui fait la cour, elle se sacrifie pour tout le monde dans le train. Quand elle avait refusé peut-être on tuerait des gens. C’est possible que Douniacha a empoignardé l’homme et l’a poussé dehors.


Le conducteur part et c’est Douniacha qui va chercher un autre conducteur pour faire marcher la locomotive. Pendant le voyage elle arrange tout, par example : elle prend soin qu’ils ont les billets, elle parle avec les gens qui ont de l’influence pour qu’ils aient les billets à temps.


Elle a fait tout ce qu’elle peut pour les Samoïlov mais parce qu’elle a pris leur argent, ils n’ont plus confiance d’elle et ils la détestent un peu. A la fin elle tombe amoureux d’un d’hommes que les a aidés. Par suite du patriotisme et de l’amour pour un homme, elle reste en Russie avec son enfant.





Sonia est la fille de Douniacha mais elle est traitée par les Samoïlov qu’une membre de la famille. Elle se met à table avec eux et elle souhaite qu’un jour sa mère les joindra. Elle est très créative et intélligente pour une fille de son âge, par example : elle a un vocabulaire très riche. Elle veut que Youri l’appelle Soniouchka (diminutif affecteux de Sonia) comme la plupart des gens.


Dans le train elle s’ennuie et donc elle donne Marie Vassilievna et sa mère les noms imaginés. Elle appelle la première « la Libellule » à cause de sa fragilité et son maman « l’Abeille » parce qu’elle fait de miel avec n’importe quoi et que, quand on l’embête, elle pique !


Après que Youri lui raconte qu’il a entendu ses parents quereller, elle le rassure. Sonia a suggéré qu’ils aussi se querelle et ça donne lieu à leur relation. Comme réconciliation Youri lui donne un manuel d’arithmétique et elle le signe et met la date. Mais quand elle part avec sa mère elle ne l’emmène pas avec elle. Il semble qu’elle était à la hauteur de la décision de sa mère, mais elle ne la lui a raconté. Elle ne se tourne même pas pour regarder Youri.





Un élément important pour chacun des personnages secondaires.





Zoé Ivanovna est l’institutrice de Youri et Sonia qui habite à la maison des Samoïlov. Elle méprise les traditions bourgeoises. Elle avait déclaré que le tsar est seul responsable de leurs défaites sur le front et de leurs difficultés de ravitaillement à l’arrière. Zoé était heureuse que le tsar était abdiqué.





Pistounov est le régisseur qui s’occupe de tout. Il est gaillard trapu, barbu, qui porte toujours une veste en cuir. On le retrouve pendu à un arbre le lendemain après qu’il avait saisi Kolybelev au collet.





Igor est le plus vieux des domestiques mâles. Il tremble si fort en servant à table qu’on l’appelle le laqueur tremblant.





Iermolaï est le lampiste. Les Samoïlov n’ont plus guère besoin de lui depuis qu’Alexandre Borissovitch a fait installer l’électricité dans toute la maison. On le garde par charité. Seul Iermolaï renifle de chagrin quand la famille part pour Kharkov et Douniacha le paie.





Karp est un peu un homme à toute faire. Par example : il conduît la calèche, il chasse et il garde la famille. Il découvre Pistounov pendu à un arbre.





Agafia est la cuisinière qui prépare les repas les plus merveilleux pour la famille.





Bari est un gros saint-bernard au pelage blanc et roux. Il commence à aboyer et à grogner quand il sent que quelqu’un menace un membre de la famille. Les Samoïlov l’a confieré à leurs voisins Goussev quand ils partent pour Kharkov.





Varvara est l’ancienne nounou de Youri, qui rend sa visite annuelle à la famille. Elle prédit que Youri visitera un pays inconnu et Sonia aussi.





Kolybelev est le chef du comité local. Il est possible qu’il a assassiné Pistounov parce qu’il portait ses vêtement après sa mort. Kolybelev et ses hommes vont souvent à la maison des Samoïlov pour chercher des preuves parce que plusieurs de personnes les ont dénoncé comme un ennemi du peuple. Il volent des choses en faisant ça.





Zinovi est un chauffeur de camion que Douniacha a trouvé pour conduire la locomotive.





Zapitaïev était chef de wagon sur la ligne Moscou-Kharkov. Il était chargé par Alexandre Borissovitch de porter une lettre à sa femme parce que la poste ne fonctionnait plus.





Karl Fröhlich est alsacien qui traivaille comme cuisinier pour les soldats allemands. Il se lie d’amitié avec Youri et il lui vende du médicament « le schnaps » ou « la vodka » contre la grippe espagnole de sa mère et elle guérit.





Javoronkov aidait Youri, sa mère, Douniacha et Sonia pour obtenir les visas de transit. Il avait pu se procurer tous les papiers nécessaire pour qu’ils vueillent aller à Odessa. Douniacha tombe amoureux de lui et elle reste avec Sonia chez lui.





4. Quoi ?





· Sur le plan international.





Les autres pays veulent arrêter la guerre en Russie. Ils y envoient les soldats pour protéger le peuple et combattre l’ennemi. Un example est les soldats allemands.





· Sur le plan national.





Les bolcheviks (aussi connu que les rouges) veulent reigner la Russie. De nombreux officiers russes, ayant échappé aux persécutions ordonnées par Lénine et Trotski, ont formé une armée de volontaires pour combattre les bolchéviks.


Le tsar, Nicolas ll était abdiqué et il était exilé avec le reste de la famille royale au Sibérie. La, ils étaient fusillés.


Le peuple est convaincu que la situation sociale est le plus grave des problémes. Les riches sont dérangés et ils sont aussi chassés de leurs domiciles. De cette manière beaucoups de riches s’enfuissent aux autres villes ou aux autres pays.





· Sur le plan familial.





La famille Samoïlov se sent manacer par Kolybelev et ses hommes. Alexandre Borissovitch fuit à Kharkov et après à Odessa. Le plan et que sa femme, son fils, Douniacha et Sonia le suivent. Quand la famille est ensemble, ils décident d’aller en France. Ils prennent le bâteau pour parvenir à leur destination.





· Sur le plan sentimental





Quand Alexandre B. et Marie V. se revoient, ils se conduisent comme un jeune couple d’époux. Ils sortent, ils dînent aux restaurants, ils se querelleent et après ils se réconcilient.Youri et Sonia veulent les imiter et ils se querellent aussi. Comme réconciliation il lui donne un livre volé. Ceci est le commencement de leur amour juvénile.


Douniacha et Javoronkov s’épendent et ils restent ensemble en Russie.
Andere boeken van deze auteur:


Home - Contact - Over - ZoekBoekverslag op uw site - Onze Boekverslagen - Boekverslag toevoegen