U kijkt nu naar de cache versie van het boekverslag : Georges Simenon - Le Fou De Bergerac.
Deze versie komt van http://www.scholieren.com/boekverslagen/781 en is laatst upgedate op 03/08/1999.
De taal ervan is Frans en het aantal woorden bedraagt 2091 woorden.

Résumé

La femme de Maigret est partie chez sa sœur qui attend un bJbJ. C'est le printemps, et Maigret doit aller B Bordeaux pour son travail comme commissaire. C'est une affaire insignifiante mais il a très envie d'aller B Bordeaux oj habite son ami Leduc. Dans le train, il voit que sa couchette premiPre classe est occupée par un vieux couple. Il ne veut pas les réveiller, alors il cherche une autre couchette en deuxième classe. La, il essaie de dormir mais il ne rJussit pas bien. L'homme au-dessus de lui, ne reste pas un instant tranquille. Enfin, Maigret réussit B dormir. Soudain le train fait un bruit de catastrophe, et Maigret se lPve une autre fois. Quand il ouvre les yeux, il voit que la personne bizarre veut partir. Maigret veut fermer la porte que cet homme a oubliJ de fermer, mais le commissaire voit ce type sauter du train, sans qu'il sache pourquoi. Maigret suit l'homme. Il appelle l'homme qui a eu une chute plus brutale. Tout B coup, Maigret sent un grand mal B l'épaule et il entend un coup du feu. Il remarque que l'homme fuit mais Maigret n'a plus de force pour le poursuivre. Il veut se lever et commencer B marcher, mais il est trop faible. La chose suivante dont Maigret se souvient est qu'il est emmené, dans une charrette, B l'hôpital de Bergerac. LB, il est soigné et aussi interrogé par des personnes inconnues. Le jour suivant, il veut expliquer qu'il n'est pas un criminel mais un commissaire de police. Pour le prouver, son ami Leduc, qui était aussi policier, vient B l'hôpital. Là, il explique tout aux policiers et puis B Maigret. Après l'explication de son ami, Maigret comprend la situation. Il y a quelqu'un, appelé "le fou de Bergerac", qui tue des jeunes femmes et des filles. Le paysan, qui a trouvé le commissaire, pensait qu'il Jtait ce fou. Maigret doit rester une quinzaine de jours immobile et il dJcide de s'occuper de cette affaire. Pour récupérer, Maigret se repose dans la plus belle chambre de h^tel d'Angleterre avec sa femme, qui revient de chez sa sœur, enceinte. A la porte de la chambre, madame Maigret trouve un billet de train de Paris B Bergerac en seconde classe. Ca ne peut pas être le billet du commissaire parce qu'il n'a pas acheté de billet pour aller B Bergerac et aussi parce que Maigret n'achète jamais de billet : il a un libre parcours en première classe. Alors, Maigret pense que le fou est la personne étrange du train mais c'est peut-être aussi quelqu'un qui a rendu visite à Maigret les jours où il était dJjB B l'hôtel. Maigret demande B sa femme d'écrire le nom de tous les gens qui ont visité le commissaire. Pour avoir plus d'informations pour sa recherche, le commissaire a fait des affiches. Dessus, il a écrit qu'il donne une prime de cent francs B toutes les personnes qui donneront un renseignement sur le fou de Bergerac. Le commissaire est convaincu que le criminel, qui l'a attaqué, va venir dans sa chambre. Alors, les gens viennent B la chambre pour donner leurs opinions et remarques. Il se dit que son idée n'est pas un tel succès quand tout le monde va partir. Mais, tout B coup, la belle-sœur du docteur accoure dans la chambre. Elle dit qu'elle a été attaquée par le fou et montre ses blessures. Alors, Maigret ne sait plus quoi faire, parce que la nouvelle information est la preuve qu'il a tort et que toutes les personnes présentes dans sa chambre sont innocentes. Quand tout le monde est parti, la femme du docteur vient voir Maigret. Il lui pose des questions, auxquelles elle répond. Elle dit que son mari a travaillé deux ans a Alger. Mais avant qu'elle ait dit quelque chose d'important, le docteur entre fâché et veut ramener sa femme B la maison. A ce moment là, le téléphone sonne et le docteur est appelé : le corps du fou de Bergerac vient d'être trouvé. Quand le docteur voit le corps, il comprend qu'il y a quelque chose qui ne va pas. Il annonce à Maigret que le fou est déjà mort depuis quelques jours. Alors comment est-ce que sa belle sœur a pu être attaquée par ce fou ? Madame Maigret croit, comme quelques autres personnes, qu'il est mieux que Maigret aille se reposer chez Leduc, son ami. Mais le commissaire ne veut pas et il continue sa recherche, bien que la plupart des gens de Bergerac ne veuillent pas qu'il le fasse. Le commissaire commence à chercher des idées logiques, mais il n'en trouve pas beaucoup. C'est peut être parce qu'il souffre encore de la fièvre. A ce moment là, il reçoit plus d'informations. Il sait que monsieur Rivaud, le docteur, n'a jamais travaillé à Alger. Il sait aussi que le corps qu'on a trouvé, était déjà mort depuis deux ans, d'après des informations de Paris. De plus, cette personne était déjà morte le jour avant qu'il ait été condamné pour le meurtre de deux personnes. Le soir, Maigret demande à sa femme d'interroger les universités pour savoir si le docteur Rivaud a un diplôme de médecine. Après un long moment, madame Maigret vient voir le commissaire dans sa chambre et dit, paniquée, qu'elle veut un autre "vrai" docteur parce que Rivaud n'a pas de diplôme. Mais ils n'ont pas beaucoup de temps pour la panique : un officier de police, monsieur Duhoureau vient s'excuser auprès de Maigret, et il raconte l'état de sa recherche. Maigret profite de la situation et commence à lui poser des questions à lui aussi. C'est comme un petit interrogatoire parce qu'il sent que cet officier veut finir ses recherches trop tôt. Alors, l'officier de police est aussi un suspect. Quand Duhoureau repart, Maigret veut poser quelques questions à Rosalie. Elle est la fille qui travaille à l'hôtel d'Angleterre et qui a aussi été attaquée par le fou de Bergerac. Mais elle a réussi à fuir, si ce qu'elle dit est vrai. Le commissaire réussit à savoir qu'elle a aussi travaillé chez Duhoureau comme secrétaire. Maigret ne connaît pas encore bien la solution, mais il est convaincu qu'il est en bonne voie. Il doute de quelques déclarations : par exemple, celle de la belle-sœur du docteur. Comment est-ce qu'elle a réussi à fuir du fou ? Elle est trop faible pour faire Ha. Leduc, l'ami de Maigret, reçoit l'ordre d'aller B la gare et d'attendre madame Beausoleil, qui est la mère de madame Rivaud. Maigret a mis un avis dans quelques journaux pour la faire venir à Bergerac. Maigret a écrit qu'il est un notaire et qu'il cherche Madame Beausoleil pour un héritage. Maigret se sent mieux, alors le docteur ne le visite plus, c'est son assistant maladroit qui suit le rétablissement de Maigret. Une fois, Maigret pose des questions B son visiteur. Quand l'assistant est parti, le commissaire pense que monsieur Rivaud est un vrai docteur, et que la cause pour laquelle aucune université ne le connaît n'a pas vraiment d'importance pour lui. Leduc arrive en voiture. C'est comme Maigret l'avait prédit. Madame Beausoleil vient, mais il y a aussi quelqu'un qui a essayé de l'arrêter. C'est Françoise, la belle-sœur du docteur. Madame Beausoleil, qui ne sait pas ce qui ce passe, est confuse. Maigret commence à l'interroger, et madame Beausoleil répond B toutes les questions. Françoise, qui est très fâchée, téléphone à l'hôpital pour demander au docteur d'aller B l'hôtel d'Angleterre. Elle téléphone aussi B Duhoreau. A ce moment là, Maigret demande à Leduc d'avoir un œil sur le docteur. Après quelques instants, madame Rivaud arrive. Elle donne un petit papier B sa sœur sans que le commissaire l'ait remarqué, mais Madame Maigret l'a vue. Françoise s'enfuit et c'est pour Ha que Maigret a envoyé Leduc chercher le docteur. Il croit que Françoise fuit le docteur. Duhoreau entre et on entend beaucoup des bruits dans la rue et aussi dans l'hôtel. Même un coup du feu ! Madame Maigret entre la chambre nerveusement pour dire que Leduc a réussi à arrêter le docteur et sa belle sœur. Un petit moment plus tard, on entend une autre fois des bruits et deux coups de feu. Pour Maigret, presque tout est clair maintenant. Alors, comme il peut sortir, il va chez l'officier de police pour tout expliquer : le père du docteur Rivaud est le fou de Bergerac, qui a sauté du train. C'est le docteur qui a demandé à son père de sauter du train avant la gare. Quand le père a sauté, son fils l'a tué. Mais, il n'avait pas compté sur Maigret qui l'a suivi. Pourquoi est-ce que monsieur Rivaud a fait Ha ? Il était ambitieux et il ne voulait pas que son père le gêne dans son métier. Le docteur et Françoise, qui était sa maîtresse, ont été arrêtés dans leur fuite par Leduc et se sont suicidés. Ils savaient qu'ils avaient perdu contre Maigret.



Analyse de personnages

Madame Maigret : C'est la femme de Maigret. Dans ce livre, elle est importante pour Maigret qui n'est pas capable de se débrouiller seul. C'est elle qui le soigne tout le temps. Elle est toujours très inquiète pour lui. Et elle fait beaucoup pour lui. Par exemple, elle va regarder le cadavre. Pour Ha, elle doit attendre très longtemps à cause de tous les gens qui veulent aussi voir le corps.



Leduc : C'est l'ami de Maigret qui habite à Villefranche-en-Dordogne, c'est lui qui a convaincu Maigret d'aller B Bordeaux. Il était aussi commissaire et collègue de Maigret. C'est le personnage le plus nerveux. Mais il est aussi, comme madame Maigret, un grand aide pour Maigret.



Le docteur, monsieur Rivaud : c'est le docteur qui soigne Maigret. Il ne parle jamais beaucoup B Maigret parce qu'il trouve que le commissaire est trop curieux. Mais sa conduite est acceptable quand on sait qu'il est aussi le fils du Fou de Bergerac.



Biographie

L'auteur de ce livre est Georges Simenon (1903-1989). Il a habité à Liège jusqu'en 1922. Il était journaliste de la "Gazette de Liège". En 1922, il quitte Liège pour Paris, où il écrit des romans populaires. A partir de 1932, il écrit des romans policiers, dont le personnage principal est le célèbre commissaire Maigret. Ses romans ont une grande valeur littéraire. Il écrit beaucoup : des romans, des pièces de théâtre et même une autobiographie. Son deux centième roman paraît en 1969. Ses livres sont traduits en beaucoup de langues. Certains romans sont adaptés au cinéma.



Passage intéressant

(p 94-95)

Maigret fit un rêve éreintant. C'était au bord de la mer. Il faisait excessivement chaud et le sable, que la marée basse découvrait, était d'un roux de blés murs. Il y avait plus de sable que de mer. Celle-ci existait, quelque part, très loin, mais, jusqu'à l'horizon, on ne voyait que de petites mares entre les bancs de sable. Est-ce que Maigret était un phoque ? Peut être pas exactement ! Mais pas exactement une baleine non plus ! Un animal très gros, très rond, d'un noir luisant. Il était tout seul dans cette immensité torride. Et il se rendait compte qu'il lui fallait, coûte que coûte, s'en aller là-bas, vers la mer, où il serait enfin libre. Seulement il ne pouvait pas bouger. Il avait des espèces de moignons comme les phoques, mais il ne savait pas s'en servir. C'était tout raide. Quand il se soulevait, il retombait lourdement dans le sable qui lui cuisait le dos. Et il fallait absolument gagner la mer ! Sinon, il s'enliserait dans ce sable qui se creusait sous lui B chaque mouvement. Pourquoi était-il aussi raide ? Est-ce qu'un chasseur ne l'avait pas blessé ? Il n'arrivait pas B se souvenir. Et il tournait sur lui-même. Il était un gros tas noir, suant, pitoyable.



Mon avis sur ce passage

J'ai choisi ce passage parce qu'il est différent des autres. C'est un rêve et c'est la façon dont Simenon décrit ce qui se passe que m'a intéressé. Je trouve ce passage bon, aussi parce que ce n'est pas un rêve stéréotypé où le commissaire voit tout de suite la solution. Il fait un parallèle entre le rêve et la réalité.



Mon avis sur ce livre

Je ne lis pas beaucoup des policiers. C'est un livre avec beaucoup de vocabulaire inconnu, alors, ce n'était pas facile pour le lire. Mais quand on avance, le livre devient plus intéressant B lire parce qu'on veut savoir qui était le fou. Alors, c'était une bonne expérience.
Andere boeken van deze auteur:


Home - Contact - Over - ZoekBoekverslag op uw site - Onze Boekverslagen - Boekverslag toevoegen