U kijkt nu naar de cache versie van het boekverslag : Jean-paul Sartre - Les Jeux Sont Faits / De Teerling Is Geworpen.
Deze versie komt van http://www.scholieren.com/boekverslagen/772 en is laatst upgedate op 26/09/1998.
De taal ervan is Frans en het aantal woorden bedraagt 2118 woorden.

LES JEUX SONT FAITS (1947) par Jean-Paul Sartre



Auteur

Jean-Paul Sartre est né à Paris en 1905 et il mourut en 1980. Il a été le chef de l'école existentialiste: selon lui homme ne peut se désolidariser ni de son existence ni du monde dans lequel il doit vivre.Comme l'absurdité est à la base de la philosophie existentialiste, le monde pour Sartre devient plotôt répugnant. D'autre part cependant la philosophie de Sartre est aussi celle de l'engagement politique et social, faisant appel à la solidarité.



Titre

Les jeux sont faits (De teerling is geworpen) est un scénario de film gui exprime bien la philosphie existentialiste. L'homme est libre de choisir ses actes, mais comme il n'est pas seul au monde, le sentiment de responsabilité restreint (beperkt) cette liberté. Ainsi Pierre, qui revient sur la terre à la même heure q'Eve, accepte enfin de ne pas pouvoir recommencer sa vie avec elle: la solidarité humaine l'emporte sur (wint het van) la liberté individuelle. Et quand "les jeux sont faits" il est donc impossible de recommencer.



Genre

Les jeux sont faits est le scénario d'un film



Thème

Le thème dans "Les jeux sont faits" est l'existentialisme.



Personnages

Eve Charlier , femme d'André Charlier et après sa mort attachée à Pierre Dumaine. André Charlier, mari d'Eve et secrétaire de la milice du Régent. Il n'aime pas sa femme, mais est amoureux de Lucette. Lucette, jeune fille de dix-sept ans et soeur d'Eve. Pierre Dumaine, chef des conspirateurs et attaché à Eve. Langlois, Dixonne, Poulain, Renaudel, les autres conspirateurs. Lucien Derjeu, mouchard (spion) au service du Régent (landvoogd), plus tard l'assassin (moordenaar) de Pierre. Madame Barbezat, chargée de s'occuper des formalités d'état-civil (burgerlijke stand) auxquelles doivent se soumettre (oderwerpen aan) les nouveaux venus dans le monde des morsts. Elle doit obéir aux ordres de la "voix énorme" du maître du monde des morts. D'autres morts, tels que le père d'Eve et l'ouvrier qui demande à Eve et à Pierre de s'occuper de sa fille Marie. Le Régent, tyrannisant le peuple de son pays.



Analyse

Eve est étendue sur son lit, elle gémit. Son mari André Charlier , élégamment habillé, entre la chambre et la regarde sans tendresse. Il voit qu'elle dort est endormie et il tire de sa poche un petit flacon styligoutte, l'approche d'un verre d'eau et y verse quelques gouttes. Lucette pleure parce que sa soeur est mourante: André la console et caresse l'épaule de la jeune fille. Il dit qu'il vivra ensemble avec elle conformément à la volonté d'Eve. La population manifeste de l'hostilité envers la milice du Régent. Dans la chambre des conspirateurs, Pierre Dumaine dit à se compagnons Lanlois, Dixonne, Poulain et Renaudel que l'insurrection aura lieu le lendemain. Lorsque Pierre quitte la chambre, un jeune homme Lucien Derjeu , un mouchard, essaye en vain d'obtenir un peu de compréhension de la part de Pierre, et finalement il part plein de rancune. Eve s'est éveillée et elle boit l'eau dans le verre. Elle sort la chambre et dit à André qu'il l'avait pousée pour sa dot: "Je ne me suis plainte, mais je ne te laisserai pas toucher à ma soeur." Elle va à sa chambre et elle laisse tomber le verre. Eve est morte. Lucien Derjeu tue Pierre à coups de revolver. Le corps de Pierre est étendu au milieu de la route. Pierre se redresse sans se rendre compte qu'il est mort, et il s'éloigne invisible aux yeux des ouvriers, qui sont dans un cercle autour du corps étendu. Le chef milicien crie que les ouvriers doivent dégager la chaussée.



Eve, empoisonnée par son mari , s'etonne que sa femme de chambre, Rose ne la voie pas et elle ne voit pas sa image dans le miroir. Une voix répète lentement le mot: Laguénésie, et Eve sort ave indifférence. Mort lui aussi, Pierre à son tour entend cette voix. Il demande un vieillard "la rue Laguénésie, s'il vous plaît?", mais le vieillard ne repond pas. Arrivé au milieu de la chaussée, il lit Les mots "Impasse Laguénésie", et il se dirige vers le petit groupe qui fait la queue. Madame Barbezat invite Pierre réaliser quelques formalités d'état civil, elle lui révèle qu'il avait été tué par Lucien Derjeu. Après les formalités elle declare que maintenant Pierre pourra aller où il voudra. Dehors une foule bigarré évolue sur une petite place , et morts et vivants y sont mêlés: un vieillard va servir de guide à Pierre. Eve est aussi été dans la boutique pour les formalités d'état civile. Elle est morte officiellement elle aussi rt elle pourra aller où elle voudra. Eve marche dans une rue et elle contourne un proup de badauds, jette un coup d'oeil sur le spectacle, sans s'arrêter. Au dernier rang des curieux, Pierre et le vieillard regardent le spectacle. Soudain, le regard d'Eve est attiré par une petite fille d'une douzaine d'années qui porte un panier d'où depasse une bouteille de lait et un sac de dame dans lequel, sans doute, elle met son argent. Elle ne s'aperçoit pas qu'un jeune voyou, de dix-sept ans environ, s'est glissé derrière elle et essaie de la voler. Eve crie, mais la fille ne l'entends pas. Dix autres morts avec Pierre regardent avec Pierre le Régent dans sa chambre. Pierre dit aux autres morts qu'il avait préparé une insurrection contre le Régent, mais un chef milicien, mort lui aussi, dit que "les jeunes morts se font toujours des illusions". Les autres morts ne le contredisent pas: "on rate toujours sa vie du moment qu'on meurt." Quand le Régent dit un peu plus tard qu'il faut vraiment que les insurgés fassent leur insurrection, Pierre comprend que le Régent avait été informé de tout. Dixonne dit que malgré la mort de Pierre l'insurrection contre le Régent aura lieu le lendemain; mais comme il est invisible, Pierre ne peut pas avertir ses anciens camarades. Le vieillard qui sert de guide à Pierre, dit qu'il n'y a rien à faire et que dans le monde des morts la faute n'est à personne. Eve est dans sa maison et elle voit son père, qui est aussi mort. Il souhaite sa fille bienvenue à Eve et il ajoute que les morts ne peuvent pas aider les vivants et il s'en va pour un bridge, comme il fait tout les jours.



Une "voix énorme" ordonne à Mme. Barbezat , chargée d'accueillir les nouveau morts et de les enregistrer, de considérer le cas de Pierre Dumaine et d'Eve Charlier. Pierre et le vieillard se promènent dans la rue. Pierre s'arrête devant un vieux clochardaveugle . Pierre passe son bras aotour de l'épaule du clochard et se serre contre lui, comme s'il voulait lui prendre un peu de sa chaleur. Eve le contemple et luisourit. En parlant, elle s'est assise à son tour auprès du vieux bonhomme, qu'elle regard, elle aussi avec un sentiment de regret et d'envie. Eve lui révèle qu'elle aimerait être encore en vie. Pierre reconnaît lui aussi qu'il préferait vivre, ajoutant qu'il trouve Eve très belle. Ils se redressent et ils s'éloignent en abandonnant le vieil aveugle. Ils vont au parc. Dans le parc il y a un établissement très chic et ils vont danser sur la piste pour les danseurs et ils disent qu'ils s'aiment, puis se dirigent vers la sombre boutique de la rue Laguénésie. Mme. Barbezat leur lit l'article 140: "si, par suite d'une erreur.... un homme et une femme qui étaient destinés l'un à l'autre ne sont pas rencontrés de leur vivant, ils pourront.... obtenir l'autorisation de retourner sur terre sous certaines conditions, pour y réaliser l'amour." Ainsi Pierre et Eve pourront en effet retourner sur terre parce qu'ils sont destinés l'un à l'autre. Mais si, au bout de vingt-quatre heures, ils n'ont pas réussi à s'aimer, ils devront reprendre leur place parmi les morts. Puis Mme. Barbezat remet en effet les choses dans l'état où elles se trouvaient à la minute même où Pierre et Eve étaient morts. Les deux acceptent leur chance après avoir promis à un des morts, un ouvrier, de s'occuper de sa fille de huit ans qui est battue par le nouvel amant de sa mère. Pierre ressuscité ordonne à ses camarades de dégager la route devant les menaces de miliciens, ce qu'ils font enfin pleins d'hésitation. Réssuscitée elle aussi, Eve dit à son mari et à Lucette qu'elle n'est pas encore morte.



Paulo voit qou Pierre entre la maison d'Eve Charlier. Pierre est intimidé par tout le luxe. Il invite Eve à venir chez lui, mais elle doit d'abord accomplir une mission: défendre sa soeur contre son mari. Au moment où Pierre, deçu, veut quitter la maison, Eve dit qu'elle n'a plus rien faire dans cette maison, et elle part avec Pierre. Et André la blâme parce qu'elle donne un mauvais exemple à Lucette. Ils vont au parc et ils arrivent au établissement. Quelques anciens snobs s'etonnent de voir Eve en compagnie de "ce type", mais Eve se moque des pensées des autres et elle va danser avec Pierre. Quand Pierre se querelle avec un milicien du Régent, Eve s'interpose en disant qu'elle est l'épouse du secrétaire de la Milice. Pierre est furieux et s'en va, tandis qu'Eve crie encore aux snobs qu'elle a maintenant un amant qui travaille de ses mains. Heureusement Pierre se radoucit bientôt , il est d'accord avec Eve qu'ils n'ont pas le temps de se quereller. Comme ils l'avaient promis au père de la petite fille Marie Astruc, Pierre et Eve vont voir la mère et son amant. Ceux-ci abandonnent seulement leur attitude hostile quand Eve leur donne ub Paquet de billets de banque. Peu après les deux peuvent laisser l'enfant aux bons soin d'une dame gentille qui habite une belle villa. Et Eve constate: "Nous aurons au moins réussi ça." Eve et Pierre vont chez Pierre, mais Pierre n'entre pas. Il dit qu'il doit avertir ses camareades, mais actuellement il a un peu de honte, parce que la maison d'Eve est plus belle. Quand Pierre vient les avertir, les anciens camarades refusent de suivre son conseil de remettre l'insurrection à plus tard. Ils le soupçonnent méme d'être au service de Charlier poarce qu'ils avaient vu Pierre en compagnie d'Eve Charlier. Pierre dit qu'elle est sa femme, mais il ne croient pas. Pierre furieux les quitte, et un peu plus tard un de ses anciens amis le prévient que les autres viennent le tuer. De son côté Eve sait que Pierre est revenu sur terre pour son insurrection, et que maintenant il lui est égal de mourir après l'échec. Et Pierre à son tour est convaincu qu'Eve est revenu sur terre pour sa soeur Lucette. Ils entendent des pas, mais quand ils s'embrassent, ces pas s'éloignent: ols comprennent que leur armour les a protégés cette fois. Quand Pierre entend le bruit des miliciens en marche, il supplie Eve de lui permettre de rejoindre ses camarades, et elle consent, car "c'est la plus belle preuve d'amour que je puisse te donner".



Pierre sort et il paraît sur le seuil de l'immeuble, poussant sa bicyclette. Il enfourche son vélo et démarre. A dix mètres de là, dissimulé sous une petite porte cochère, Lucien Derjeu, observe la sortie de Pierre. Lui aussi tient sa bicyclette à la main, il monte à son tour et suit Pierre à distance. Quelques temps après, Eve va à sa maison et menace André d'un revolver et révèle en même temps Lucette les mauvais actes d'André. Ayant écouté les explications de Pierre , les ouvriers lui font enfin confiance, mais trop tard , hélas: l'attaque a commencé. Pierre ne veut pas lâcher ses copains, et quand Eve l'accuse de la trahir, il répète qu'il l'aime beaucoup, mais que cet amour ne lui donne pas le droit d'abandonner ses camarades. Dans sa maison Eve tombe en entendant les coups de feu et André en profite et l'abattre. Le combat entre les miliciens et les conspirateurs ne dure pas longtemps, et Pierre est tué pour la seconde fois par Lucien Derjeu. Il hausse les épaules et passe invisible entre les miliciens. Pierre et Eve, tué par son mari, sont assis sur un banc dans le monde des morts; peu à peu ils sont gagnés par l'indiffeérence de la mort. Quand un autre mort, le vieillard, leur demande si "ça n'a pas marché", Eve répond que c'était impossible parce que tout simplement "les jeux sont faits". Un peu plus tard cependant ils conseillent à deux jeunes morts, qui paraissaient "être faits l'un pour l'autre sans s'être rencontrés sur terre", d'essayer quand même de recommencer leur vie. Finalement Pierre et Eve émus doivent s'en aller chacun de son côté, tandis que les deux jeunes morts s'embrassent et "commencent à danser pour essayer de revivre".
Andere boeken van deze auteur:


Home - Contact - Over - ZoekBoekverslag op uw site - Onze Boekverslagen - Boekverslag toevoegen