U kijkt nu naar de cache versie van het boekverslag : Marie Cardinal - La Souriciere.
Deze versie komt van http://www.scholieren.com/boekverslagen/692 en is laatst upgedate op 21/08/1998.
De taal ervan is Frans en het aantal woorden bedraagt 919 woorden.

Titel

La souricière



Auteur

Marie Cardinal



L’histoire est précédée de deux lettres. Dans la première lettre, François Dubreuil écrit à l’auteur qu’il a appris qu’elle publiera ‘l’histoire d’Anne et, en conséquence, les histoires d’Anne avec moi.’ et ‘qu’il n’y vois pas d’inconvénient.’ Dans la deuxième lettre, madame Cardinal lui répond qu’elle s’occupera seulement avec Anne. Elle est une ami d’Anne; Elle a travaillé dans le même bureau et elle a ému par l’histoire d’Anne. Si cette amitié est vrai ou non, le livre deviens pour moi plus réaliste. Par cette correspondance, on peut s’identifier mieux à l’histoire, parce que “l’histoire s’est passée vraiment.”



Camille (=Anne), dix-huit ans, habite en Provence. Elle rencontre François Dubreuil. Après quelques hésitations, elle l’aime de plus en plus. Après leur marriage. ils vont habiter dans la banlieue de Paris et Camille se trouve enceinte. Camille est souvent seule, parce que François doit travailler. il s’occupe plus à son travaille, qu’à la naissance du bébé. Elle accouche d’unfils. Bernard, mais Camille n’est pas très heureuse. Camille n’aime pas les jours gris de Paris et le ciel bleu de la Provemce lui manque beaucoup. A pâques, ils descendent dans le Midi pour une longue période . Camille pense que cette longue période de repos lui fera bien. Mais ce sera précisément à cette période, que la tristesse et la fatigue commencent. Elle ne peut pas supporter les cris de Bernard. Elle ne désire plus que François la touche. Elle n’ose pas se confier à personne, surtout pas à François. Mais elle ne sait pas pourquoi. Elle pense à la mort. Elle ne fait plus rien et son mari pense qu’elle est paresseuse.



Le temps passe. Camille a vingt-neuf ans. Elle a entre-temps déjà trois enfants. Son fils a dix ans et les deux filles en ont huit et six. Mais Camille est toujours malheureuse. Sa pensée principale: La mort: ‘Un mauvais moment à passer et puis on est délivré, on flotte, on est libre.’ Elle se sent comme dans une sourcière; Elle est toute seule et personne ne comprend. Elle a peur pour tout. Elle est en prison. Elle ne peut pas faire, qu’elle voulait faire.

Par conséquent de cette dépression elle néglige sa tâche comme mère. Un jour, Camille va se promener seule. Dans une brasserie elle rencontre un peintre, Sauveur. Il l’invite pour une petite fête chez lui. Elle se sent agréable chez lui et sa femme Dorothée. Elle n’a peur de rien et elle ne pense plus à la mort. Là, elle rencontre aussi un architecte, Alain. Ce sera le commencement d’une amitié très solide. Ils se rencontrent souvent. Mais François la reproche qu’elle néglige sa famille et qu’elle pense seulement à lui-même. Mais Camille ne peut plus supporter sa famille et elle ne préfère pas être à la maison.

Un jour, François dit qu’il travaillera dans une université américaine pour une année. Camille reste seule avec les enfants. Elle se sent plus que jamais dans un état drépessif. Alain téléphone un médecin. Et à partir de ce jour elle veut seulement guérir.

Alain et Camille vont à la Méditerranée pour des vacances. Alain lui raconte qu’il est amoureuse d’elle. Mais Camille répond qu’elle aime être avec lui, mais qu’elle ne veut pas divorcer. Malgré ça, ils font l’amour. Camille guérit, comme elle-même dit: ‘Il y a six mois, je vivais avec la mort et aujourd’hui je vis avec la vie.’

Dès son retour, elle organise sa vie et elle va même travaillerdans une bureau, où on rencontre beaucoup de personnes. Elle se réjoue du retour de François; elle pourra finalement montrer qu’elle a guéri. ‘Il va trouver une nouvelle femme pleine de santé et de goût de vivre. Il me découvrira et agira différemment puisque je ne suis plus la même.’

Mais la rencontre ne répond pas à l’attente; Au début, François ne parle que de son aventure américaine et il ne s’intéresse pas du tout à elle. Quand Camille peut dire finalement qu’elle voulait dire déjà longtemps, François est très négatif. Quand elle lui dit qu’elle l’aime, il répond qu’il est indifférent pour ça. ‘D’abord parce que je ne te crois pas et ensuite parce que cela n’a aucune importance. Tu veux vivre avec moi comme tu vivais dans ta province où tu étais la reine, où tu étais le centre d’intérêt de toute la maison.’ et aussi ‘Je pense que je n’ai jamais aimé personne, mais de toutes les femmes que j’ai connues, c’est à toi que je tiens le plus.’ et il ajoute encore qu’il a vécu aux Etata-Unis avec “une fille très gentille” et qu’elle est enceinte. Désormais Camille ne pense qu’a cette Américaine. Camille perd la raison. Dans son imagination, l”américaine habite chez lui.

Elle tombe malade, la vie n’a plus de valeur pour elle. Un jour, elle a besoin Alain. Elle téléphone Alain et elle lui dit qu’elle voulait rester avec lui, parce que François la rend folle, il la traite mal. Mais Alain lui dit qu’elle est égoïste et exigeante et qu’il a rencontré une autre femme. Camille est désespéree. Maintenant elle n’a rien à vivre. Elle est sûre. Elle n’a pas peur de la mort. Elle se couche sur son lit et prend tout un flacon de barbituriques...



‘Quelques mois après l’enterrement de sa femme, François a épousé l’Américaine et ils ont vécu, apparemment, très heureux.’
Andere boeken van deze auteur:


Home - Contact - Over - ZoekBoekverslag op uw site - Onze Boekverslagen - Boekverslag toevoegen